Les Arbres dans la Mythologie : Histoires et Légendes du Monde

Les arbres ont toujours occupé une place centrale dans les mythes et les légendes des cultures du monde entier. Ils symbolisent la stabilité, la vie, la croissance et l’interconnexion de toute la création. Cet article explore quelques-unes des histoires fascinantes qui entourent les arbres dans diverses traditions.

Leur présence majestueuse, bien plus qu’une simple composante du paysage, représente un lien sacré entre le ciel et la terre, entre les mondes visibles et invisibles. Les anciennes traditions nous enseignent que les arbres sont des témoins silencieux de l’évolution de notre monde, des guides spirituels et des gardiens de la sagesse de l’humanité.

I-Les Arbres dans la Mythologie Bouddhiste et Hindouiste

L’Arbre de Peepal (Ficus Religiosa)

Ce figuier sacré est vénéré en Inde, est associé à plusieurs divinités, notamment Vishnu et Krishna. Selon la légende, le roi des dieux, Indra, aurait trouvé refuge sous un arbre Peepal pour échapper à ses ennemis.

Le Banian (Ficus Benghalensis), Bodhi, ou Figuier des Pagodes

Cet arbre, vénéré pour son lien avec l’illumination du Bouddha, est communément planté aux abords des temples et sa symbolique est riche. Gautama Bouddha aurait atteint l’illumination sous un arbre Bodhi, à Bodh Gaya en Inde

II-Les Arbres dans la Mythologie Thaïlandaise

Le Sai ou Arbre du Safran

Le Sai, ou arbre du safran, est un arbre sacré et respecté. En effet, les moines bouddhistes thaïlandais portent des robes teintes de safran, une couleur obtenue à partir des feuilles de cet arbre.

Le Takhian Thong

Egalement connu sous le nom d’arbre doré, on le croit habité par des esprits protecteurs. Il est entouré de rituels et de superstitions, et apporterait chance et prospérité à ceux qui le vénèrent.

Le Krathin

Le Krathin est un arbre spécifique utilisé dans le « Rituel du Krathin », pendant lequel les fidèles offrent des tissus et d’autres articles nécessaires à la fabrication des robes de moine aux temples. L’arbre Krathin est planté lors de cette cérémonie, symbolisant la générosité et le mérite karmique.

Le Yang Na (dipterocarpus alatus)

Cet arbre majestueux joue également un rôle important en Thaïlande. Il symbolise la force, la durabilité et la connexion avec la nature.

Dans un monde où la nature est souvent exploitée et négligée, il est vital de reconnaître l’importance sacrée des arbres pour notre survie physique, émotionnelle et spirituelle. En protégeant ces gardiens de la vie, nous cultivons un avenir respectueux et en harmonie avec la nature.

III-Les Arbres dans la Mythologie Japonaise

Le Cerisier (Sakura)

Symbole puissant dans la culture japonaise, le sakura représente la beauté éphémère de la vie et la spiritualité. Selon la légende, les esprits des guerriers samouraïs habitent les cerisiers.

La tradition japonaise du hanami, ou contemplation des fleurs, rassemble les gens pour admirer ensemble la beauté des sakura. Ce moment de partage et de communion renforce les liens sociaux. Spirituellement, le hanami est une célébration de l’harmonie entre les êtres humains et la nature.

Les sakura flottant doucement au vent symbolisent le détachement et la légèreté de l’âme. Ils invitent à lâcher prise des attachements matériels et émotionnels, prônant une existence plus libre et spirituelle. Cette idée est étroitement liée à la pratique de la méditation et à la recherche de la paix intérieure, un état où l’esprit est aussi léger et serein que les pétales de cerisier dans la brise printanière.

IV-Les Arbres dans la Mythologie Sud-Américaine

Le Palo Santo

Le Palo Santo, littéralement bois sacré, est utilisé depuis des millénaires par les chamans et les guérisseurs en Amérique du Sud. Il possèderait des propriétés spirituelles puissantes, capable de purifier l’énergie et de repousser les mauvais esprits. Il est souvent utilisé dans les cérémonies de purification et de guérison. Son parfum apaisant libère les angoisses de l’âme et amène la guérison spirituelle.

Les bâtons de palo santo sont souvent utilisés pour purifier l’air, les personnes, objets, minéraux, lieux… Mais aussi pour protéger contre les énergies négatives et les mauvaises vibrations.

Le Ceiba, Arbre à Kapok ou Fromager

Le ceiba, arbre majestueux pouvant atteindre des hauteurs impressionnantes, domine la canopée de la forêt tropicale. Il est considéré comme un pont entre les mondes terrestres et célestes, agissant comme un lien entre les esprits ancestraux et les vivants. Les anciens Maya croyaient que chaque ceiba abritait un esprit protecteur, et des cérémonies religieuses étaient souvent tenues à ses pieds pour honorer les ancêtres et solliciter leur guidance.

De nos jours, le ceiba continue d’être un symbole de force, de résilience et de spiritualité. Son bois léger et résistant est utilisé dans la construction, tandis que ses fruits produisent un duvet soyeux, qui est un matériau prisé dans l’artisanat.

Le kapok désigne les fibres entourant les graines du fruit du Ceiba. C’est un excellent matériau de remplissage pour les matelas, les oreillers et les coussins. Il est également utilisé comme matériau isolant en raison de ses propriétés de rétention de la chaleur. Les fibres de kapok sont douces, légères, hypoallergéniques et résistantes à la moisissure et au mildiou.

V-Les Arbres dans la Mythologie Africaine

Le Baobab : L’Arbre de Vie

Le baobab est souvent appelé l’arbre de vie en raison de sa capacité à fournir nourriture, eau et abri. Une légende raconte que les dieux, agacés par l’arrogance du baobab, l’ont planté à l’envers, avec ses branches ressemblant à des racines qui pointent vers le ciel. Malgré cela, il est un symbole de générosité. Le baobab symbolise la vie, la sagesse et la force durable dans la culture africaine.

VI-Les Arbres dans la Mythologie Nordique

Yggdrasil : L’Arbre Monde

Yggdrasil est un immense frêne qui relie les neuf mondes de la cosmologie nordique. Il est le centre de l’univers et symbolise l’interconnexion de toute chose. Les Nonnes, déesses du destin, arrosent ses racines avec de l’eau sacrée. Les dieux d’Asgard tiennent leurs conseils sous ses branches, et ses racines plongent dans les mondes des géants, des hommes et des morts. Yggdrasil est considéré comme l’arbre du monde et aussi comme un arbre de la sagesse en raison de sa connexion avec toutes les dimensions de l’existence.

Chez les Celtes, l’arbre, souvent planté au centre du village ou au sommet d’une colline, était considéré comme un lieu sacré faisant office d’église. Les gens se rassemblaient autour de cet arbre pour leurs cérémonies et rituels. D’ailleurs, la charpente des églises, composée de poutres et de pièces de bois assemblées, est encore parfois appelée « la forêt » de nos jours, rappelant cette tradition ancestrale.

VII- Les Arbres dans la Mythologie Grecque

Le Chêne de Dodone

Le sanctuaire de Dodone, avec son oracle, était dédié à Zeus et situé près d’un chêne sacré. Les prêtres interprétaient les messages de Zeus en écoutant le bruissement des feuilles du chêne. Cet arbre était considéré comme un moyen de communication direct avec le dieu.

Le chêne, associé à Zeus, est vu comme l’arbre sacré et l’un des plus puissants dans la mythologie grecque.

Pan : Le Dieu des Forêts

Pan est une créature mi-homme, mi-bouc qui incarne la vie rustique et les forces naturelles indomptées. Il est souvent représenté dans les bosquets, jouant de la flûte et symbolisant la nature sauvage et libre.

VIII-Les Arbres dans la Mythologie Celtique

Le Chêne et le Druide

Les Celtes vénéraient les arbres. Le chêne, en particulier, était associé à la force et à la longévité. Les druides, les prêtres celtes, pratiquaient leurs rituels sous les chênes, qu’ils croyaient être des portails vers d’autres dimensions. Ils récoltaient également le gui sacré des chênes pour leurs cérémonies.

Conclusion

Dans de nombreuses cultures à travers le monde, les arbres sont vénérés comme des êtres divins, des manifestations de la force créatrice universelle. Leurs racines profondément enfoncées dans la terre symbolisent la stabilité et la connexion avec les énergies primordiales de la Terre-Mère, tandis que leurs branches s’étendant vers le ciel, offrent un lien vers les royaumes célestes et les esprits ancestraux. En méditant sous leur ombre bienveillante, nous nous connectons à notre essence la plus profonde, retrouvant la paix intérieure et la clarté d’esprit.

Les arbres ont une conscience et sont connectés entre eux. Ils sont également les maîtres de l’équilibre et de l’harmonie universelle, régulant le flux d’énergie à travers leurs feuilles et leurs branches, purifiant l’air que nous respirons et apportant guérison et vitalité à notre être tout entier. Leurs leçons sont simples mais profondes : restez enraciné dans le présent, demeurez flexibles face aux tempêtes de la vie, et élevez-vous vers la lumière même dans les moments les plus sombres.

Le Gingko Biloba, l’arbre le plus ancien du monde !

Le Gingko Biloba, avec ses jolies feuilles en forme de cœur, est un arbre remarquable sous de nombreux aspects !

Originaire de Chine, où on l’appelle « yinxing » (abricotier d’argent), il existe aujourd’hui sur tous les continents.

Pour les bouddhistes, le gingko biloba est symbole d'amour, de longévité, de chance et de protection
Pour les bouddhistes, le gingko biloba est symbole d’amour, de longévité, de chance et de protection.

Au Japon on le surnomme « l’arbre pondeur », car ses fruits ressemblent à des œufs, ou encore « l’arbre du grand père et du petit fils« , car lorsqu’un homme plante un ginko, c’est le petit fils qui récoltera ses fruits. La feuille du ginkgo est le symbole de Tokyo.

Au Tibet on le nomme « arbre de la vie « .

Plus ancien que les dinosaures !

A l’heure actuelle, le gingko est le seul représentant des Ginkgoaceae, la plus ancienne famille d’arbres connue, qui serait apparue il y a 270 millions d’années… soit 40 millions d’années avant les dinosaures !

sens

C’est une espèce panchronique, cela signifie que les spécimens actuels ressemblent à s’y méprendre aux spécimens qui ont existé il y a des millions d’années.

Étonnamment résistant !

Le gingko biloba peut atteindre 40 mètres de hauteur, et vivre plus de 1500 ans.

Il peut pousser sur tous types de terrains, et s’adapte à son environnement.

Étonnamment résistant aux conditions climatiques ainsi qu’à toutes sortes de nuisibles, aux parasites, à la pollution, et même aux radiations nucléaires, il fut la première espèce d’ arbre à repousser, moins d’un an après le bombardement d’Hiroshima.

zen

De nombreuses applications médicales

Les feuilles de gingko biloba sont utilisées en Médecine Traditionnelle Chinoise depuis l’antiquité.

Ses vertus thérapeutiques sont nombreuses : antioxydant, amélioration du système immunitaire, ralentissement du vieillissement des cellules, amélioration de la circulation sanguine, protection du cerveau…

Il est connu pour ses bienfaits sur la mémoire, et la concentration.

Cependant tous les effets ne sont pas prouvés et il peut exister des effets indésirables donc consultez votre médecin traitant.

Symbole d’amour

Il y a des gingko mâles et des gingkos femelles, et on dit qu’ils auraient tendance a se pencher l’un vers l’autre !

Dans les villes on plante de préférence des gingko mâles, car les fruits des arbres femelles dégagent une odeur nauséabonde.

La noix de gingko est un met délicat qui peut être cuisiné de différentes façons. Elles sont traditionnellement servies dans les mariages chinois, et auraient des vertus aphrodisiaques.

Attention cependant car elles sont potentiellement mortelles si consommées crues.

montagnes de Zhongnan - spectacle de toute beauté
Chaque automne, dans la cour du temple Gu Guanyin,
dans les montagnes de Zhongnan, en Chine,
un gingko biloba planté vers 600 ap JC,
déverse ses feuilles d’or pour nous offrir un spectacle de toute beauté.

Initiatives de reforestation

La déforestation menace chaque jour un peu plus notre survie à long terme sur notre belle planète.

Heureusement un nombre toujours plus grand d’initiatives de reforestation sont lancées par des associations et des personnes passionnées qui travaillent sans relâche pour un futur meilleur pour tous.

En Inde un homme a planté une forêt de 550 hectares à lui tout seul pendant 30 ans

Succès en Indonésie

Des éco-guerriers protègent forêts et animaux en Indonésie

L’Inde prévoit de planter 2 milliards d’arbres, l’effet que cela aura est incroyable

En Inde : ce village plante 111 arbres à chaque naissance d’une fille

« Prenons en graine » de tous ces beaux projets, et avec eux semons l’espoir de reboiser notre planète et de sauver son avenir !

Arasia vous propose de planter 1 arbre pour 1 euro.

Lien vers la vidéo réalisée par les étudiants de DC campus Toulouse

L’arbre de vie : ce symbole mythique

L’arbre de vie est un symbole puissant et ancien, présent dans de très nombreuses cultures de part le monde.

L’arbre de Vie est souvent représenté dans un cercle. Le cercle est la forme parfaite qui représente la conscience, ainsi que l’unité de la vie qui est la cellule. Le cercle est aussi l’élément de base de la fleur de vie.

L’arbre de la Vie représente la continuité de l’évolution, et la connexion symbolique entre toutes les formes de la création, tel un immense arbre généalogique planétaire. Il est protecteur et pourvoyeur de nourriture.

L’arbre de la connaissance, lui, relie le monde sous-terrain, représenté par les racines, au monde céleste, représenté par les branches.

L’arbre est un symbole présent dans nombre de religions, de mythologies et de philosophies.

Selon le christianisme, l’arbre est présent dans le jardin d’Eden, c’est le symbole de la vie éternelle et de la connaissance du bien et du mal.

La même notion d’arbre immortel se retrouve dans l’islam et dans le judaïsme. Placé au milieu du Paradis, il perd ses feuilles à chaque hiver et celles-ci repoussent au printemps suivant (représentation du cycle éternel des saisons et de la vie).

Selon le bouddhisme, ‘l’Açvattha’ est un figuier sacré, car c’est sous cet arbre que Bouddha médita et acquit la sagesse.

Chez les hindous, l’univers prend la forme d’un arbre renversé : ses racines partent du ciel, et ses branches et ses feuilles recouvrent la terre. L’arbre sacré des hindous est l’Akshayavat, « le banyan éternel », exemple remarquable du pouvoir divin car cet arbre serait indestructible. Il serait situé à l’intérieur des remparts du fort Allahabad, à la confluence du Gange et de la rivière Yamuna.

Dans la mythologie chinoise, Le ‘Kien-mou’  est l’arbre sacré qui relie les neuf sources (séjour des morts) aux neuf cieux. Grâce à lui, les souverains passent du ciel à la terre et vice-versa. Ces derniers sont les substituts temporaires du soleil pour gérer la vie sur terre.

L’arbre de vie, symbole mythique, est considéré comme un porte-bonheur, un talisman qui nous rappelle d’où l’on vient et où l’on va (nous venons de la Terre pour nous élever vers les cieux).

L’arbre est chargé de symbolisme et imprégné d’essence divine, et de l’étincelle de vie qui lui permet de pousser.

C’est un symbole très présent sur les bijoux, et les tentures pour son aspect spirituel, mais également car il est très esthétique.

Nous vous proposons de nombreux produits joliment décorés d’arbres de vie comme des tentures, des pendentifs, des bagues, des boucles d’oreilles, etc…

Plantez un arbre avec Arasia et Planète Urgence.

Forest Man, l’homme qui a planté une forêt !

L’île de Majuli est située dans le fleuve Bhramapoutre dans le nord de l’Inde. Dans les années 70 c’était un grand banc de sable menacé par les vents et l’érosion des sols avec une population de 150 000 habitants.

Forest Man
Forest Man Jadav Payeng

Jadav Payeng est un incroyable défenseur de la nature. Depuis 1979, arbre après arbre, il a planté seul une incroyable forêt, la forêt Molai. Son but est de sauver son île menacée par l’érosion.

Aujourd’hui la forêt Molai recouvre plus de 550 hectares. Elle est devenue dense et riche. Elle abrite de nombreuses espèces animales et végétales dont plusieurs sont en voie de disparition : éléphants, tigres du Bengale, rhinocéros à une corne, vautour …

La forêt Molai est née grâce à un seul homme, maintenant surnommé « Forest Man« . Il a planté sa forêt sans outils, simplement avec ses 2 mains et sans aucune aide !

Jadav Payeng a consacré sa vie à planter cette forêt. Cet homme est un véritable amoureux de la nature, humble et passionné par les histoires que nous racontent les arbres. Il nous montre qu’avec de la volonté tout est possible.

Son combat est loin d’être terminé, comme il le dit lui même :

« Il ne le sera jamais. La plus grande menace à laquelle je dois faire face ne provient pas de la nature mais des miens. L’homme a vocation à tout détruire alors que ça devrait être le contraire. Je me battrai jusqu’au bout pour que ce soit le cas».

Et si on prenait exemple et que chacun de nous agissait à son échelle ? Nous pourrions transformer le monde entier !

Arasia vous propose de planter des arbres en participant à l’opération 1 euro = 1 arbre, en partenariat avec des associations de protection de l’environnement.

En savoir plus sur les projets de reforestation parrainés par Arasia.

Les banians, ces arbres sacrés

bouddha banyan
Avec ses racines aériennes qui descendent de sa cime touffue vers le sol, devenant des troncs, et ses feuilles en forme de cœur, le banian est un arbre qui est doté d’une énergie particulière. On les trouve très souvent aux abords des temples. C’est un arbre qui peut vivre jusqu’à 1500 ans, c’est sous son ombre que Bouddha aurait atteint l’illumination.

Le banian, l’arbre sacré, l’arbre qui marche

 Le banian, aussi appelé figuier des pagodes, arbre Bo, pipal, ou ficus religiosa est un arbre majestueux, qui peut atteindre 30 m de haut, et plusieurs centaines de mètres de circonférence ! 

En Asie, on en trouve dans les villes, au milieu d’une route, devant un immeuble ou au milieu d’un parking et ils sont entretenus quotidiennement par des dévots venant y déposer quelques offrandes ou faire des prières. 

Le banian est aussi un remède. En médecine ayurvédique, on utilise sa sève, ses feuilles, ou son écorce.

En Amérique du Sud, il est appelé « l’arbre qui marche », car il semble avoir des « pattes » qui partent du « tronc principal ».

Le banian invite à la méditation.

 
Il est commun en Thaïlande de voir des « maisons aux esprits » ou des statue religieuses installées dans les racines de ces arbres sacrés entourés d’écharpes de couleurs vives appelées khatas (symboles de bonté, de compassion et de chance).

La Bhagavad-Gita en fait l’arbre de la connaissance suprême. Symboliquement, il est le lien entre le monde céleste et le monde terrestre. Il a le pouvoir de calmer l’esprit, mais aussi de l’emmener très haut vers le ciel.

banyan

Quelques banians célèbres


Le plus connu et le plus sacré se trouve dans la ville sainte de Bodh-Gaya, au nord-est de l’Inde, ou le Bouddha atteignit l’éveil.

Le « grand banian » de Howrah, près de Calcutta en Inde. Son diamètre est de plus de 130 mètres.

Un autre Banyan célèbre est le Dodda Alada Mara à Bangalore.

Plantez des arbres avec Arasia !

Aidez nous dans notre action 1 euro = 1 arbre au Bengale !
Vous pouvez participer directement sur notre site  ou bien imprimer et nous renvoyer le coupon !

Mass-Education une ONG indienne qui a planté 100 000 arbres !

Mass-Education est une ONG indienne en activité depuis 1976. Son but premier est de promouvoir l’éducation pour tous, principalement les populations pauvres rurales et urbaines du Bengale.

J’ai rencontré son président et fondateur, Sukumar Singh, à Barcelone en 2015.

Une éducation pour tous

Mass-Education souhaite apporter des changements basiques dans le style de vie, créer des opportunités de développement, et l’émergence d’une citoyenneté consciente.

Les populations sont encouragées à devenir autonomes dans la gestion des ressources, notamment en ce qui concerne la nature et les arbres.

Mass-Education a déjà  construit plus de 60 écoles (capacité de 15 000 élèves au total), 6 centres de formation d’enseignants, 1 orphelinat et 1 maison de retraite.

Mass-Education a aussi mis en place des programmes de formations pour adultes (couture, plomberie,…), des actions de sensibilisation à la santé, l’hygiène, la contraception, des actions de lutte contre l’exclusion, des manifestations en faveur du respect des droits humains et de l’environnement.

Reforestation

Mass-Education a aussi à cœur de protéger la nature avec un programme de reforestation (plus de 100 000 arbres plantés depuis 1980). En 2016 Mass-Education a planté 1000 manguiers, financés en grande partie par Arasia.

Ils ont aussi un programme de tourisme équitable qui a déjà  accueilli 300 touristes. (rejoignez le groupe facebook en francais)

Il est aussi possible de financer la construction de latrines collectives (à partir de 350 euros), ou parrainer un ou des enfants (30 euros par mois par enfant permettant de payer la scolarisation, la nourriture, le matériel scolaire, etc…)

Changer le monde

Sukumar Singh rêve de changer le monde avec ses idées et des approches alternatives. Il a étudié l’histoire, l’économie, la politique, ainsi que la situation sociale et culturelle de l’Inde.

Plus de 40 ans après avoir fondé Mass-Education avec un groupe de paysans, il est toujours dédié corps et âme à cette noble cause.

Photos des réalisations de Mass-Education (lien facebook)

Lien vers la vidéo réalisée par DC campus Toulouse ! (lien youtube)

Logo Mass-Education

Reforestation Sumatra (2010)

Sumatra est l’un des derniers refuges de la terre pour les orangs outans.

Regards, expressions, gestes… Les comportements du dernier grand singe d’Asie sont on ne peut plus troublants…

En malais, orang outan signifie « homme de la forêt », il partage 96,4% de son ADN avec l’homme.

Mais une déforestation massive est en cours dans ces îles paradisiaques de Bornéo et de Sumatra, principalement pour y planter des palmiers à huile. L’huile de palme, produite à très bas prix, est de plus en plus utilisée dans l’industrie alimentaire, cosmétique et chimique, et pour la fabrication d’agrocarburant.

Extrêmement dépendants des forêts, les orangs outans sont actuellement en danger de disparition, et avec eux une biodiversité extraordinaire : nombreuses espèces animales et végétales en voie de disparition (gibbons et siamangs, macaques à longue queue, loris, éléphants, rhinocéros, tigres, sangliers sauvages, diverses espèces remarquables de la flore telles que le parasite arum titan, et la plus grande fleur du monde la rafflesia.)

L’Indonésie connait la déforestation la plus rapide du monde, l’équivalent d’un terrain de foot toutes les 10 secondes… La destruction des forêts menace l’équilibre de notre planète.

En 2010 Arasia a parrainé la plantation de 800 arbres en partenariat avec SOS (Sumatran Orangoutans Society)

Il nous reste aussi des T-Shirts enfant et débardeur femme Let us be ou SOS, vous pouvez nous contacter pour obtenir la liste des tailles et couleurs disponibles, ainsi que les photos.

En savoir plus sur nos actions de reforestation.

Plantez un arbre avec Arasia.

Arasia a planté 800 arbres en 2010 en partenariat avec Sumatran Orangutans Society

« un arbre vaut plus que son bois »

statue dans un arbre

L’arbre est un trésor qui fournit ombre, humidité, fruits et air pur.

L’arbre est une maison pour les oiseaux, les insectes et les singes.

Les forêts sont les poumons de la terre.

En yoga, la posture de l’arbre est excellente pour apaiser, harmoniser et équilibrer le corps et le mental.

Malheureusement la déforestation fait rage sur la planète.

Les tronçonneuses font partout fuir les animaux sauvages, détruisent les écosystèmes, et les remplacent par des monocultures qui privent les peuples de leurs ressources traditionnelles.

La forêt détruite ne régule plus la sécheresse et l’humidité, les racines des arbres ne retiennent plus la terre, surviennent alors canicules, tempêtes, éboulements, dérèglement climatique…

Mais restons positifs, et plantons des arbres !

De plus en plus d’actions sont menées localement et globalement pour lutter contre la destruction de l’environnement.

Chacun peut agir à son niveau et faire passer le message.