Le cinéma bollywoodien

Né de la contraction entre Bombay (Mumbai actuel) et Hollywood (première industrie du cinéma américain), Bollywood désigne un genre cinématographique indien.

Historique

Le cinéma indien débute en 1899.

En 1913, D.G Phalke, réalisera le 1er long métrage du cinéma indien, un film muet contant la légende du roi Harishchandra.

L’arrivée du son en 1931 permettra l’éclosion du genre indien par excellence : la comédie musicale.

Les films de bollywood

Comme son nom l’indique, la capitale du cinéma indien est Mumbai (Bombay). Bollywood est la plus grande industrie cinématographique au monde.

Les films de Bollywood se caractérisent par :

  • leur durée de 2 à 3 heures environ (avec entracte bien-sur)
  • les tournages en extérieur qui est l’une des marques de fabrique du genre
  • les chorégraphies hautes en couleur, sollicitant parfois des centaines de danseurs à la technique impeccable
  • des chants atypiques qui seront plus traditionnellement en Hindi au départ et se mélangeront à de l’anglais avec des rythmes plus occidentaux par la suite.
  • des personnages attachants et humains.

En Inde, le cinéma est familial (d’où l’absence de scènes explicites), dédié au divertissement. Il mêle drame, romance, comique, action, musique et danse.

Un genre artistique à part entière

Il est bien plus qu’une industrie, c’est une culture, un art de vivre. Il fait partie intégrante de la vie de nombreux indiens, qui s’identifient aux personnages, à leurs péripéties et aux valeurs qu’ils portent.

Les acteurs de Bollywood sont très polyvalents. Leur talent est parfois sous-estimé par le cinéma occidental car les intrigues sont jugées kitsch.

Les bollywoods dans le monde

Les Bollywoods s’étendent au reste du monde à travers la diaspora indienne et les pays proches comme l’Asie du Sud-Est, l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient.

De nos jours, de plus en plus d’occidentaux s’intéressent à ce genre cinématographique. Certains acteurs de Bollywood s’exportent même à Hollywood : Aishwarya Rai Bachchan, Deepika Padukone, Priyanka Chopra.

En conclusion

 Chez Arasia, nous avons une petite préférence pour les films Ram-Leela : Devdas, Jusqu’à mon dernier souffle, Fanaa et Umrao Jaan.

Arasia vous propose des articles sur le thème Bollywood tel que les bindis, les bracelets et bagues, les statues de divinités Indiennes, les foulards indiens et les foulards de danse orientale 🙂

Une réflexion sur « Le cinéma bollywoodien »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.